Qu’est-ce que le talonnage dans la cybersécurité ? Comment ça marche?


Le talonnage se produit lorsqu’une personne non autorisée obtient un accès physique à l’organisation pour récupérer des données confidentielles.

Le talonnage est une menace importante pour les organisations car il peut entraîner des violations de données pouvant entraîner des millions de pertes (un moyenne de 4,35 millions de dollarsselon les statistiques).

Les propriétaires d’entreprise doivent comprendre comment cette menace peut se produire pour élaborer de meilleurs plans de cybersécurité.

Dans cet article, découvrez le talonnage, ses méthodes, ses exemples et ses mesures de prévention.

Qu’est-ce que le talonnage en cybersécurité ?

Le talonnage est une attaque d’ingénierie sociale dans laquelle une personne non autorisée pénètre dans une zone interdite pour nuire à une entreprise.

Habituellement, ces zones restreintes sont protégées par un mot de passe et seules certaines autorités peuvent entrer dans les environs.

Cette attaque vise à endommager des biens ou à installer différents types de logiciels malveillants dans le système de l’entreprise.

En termes simples, le talonnage est une intrusion physique visant à compromettre une entreprise.

Comment fonctionne le talonnage ?

Lors du talonnage, l’intrus peut se faire passer pour un employé légitime et demander une faveur à un autre employé pour qu’il utilise ses cartes pour entrer dans une zone réglementée.

Les intrus peuvent agir comme s’ils faisaient partie de la main-d’œuvre ou donner l’impression qu’ils avaient affaire à l’entreprise. Ils créent alors différentes manœuvres pour accéder aux zones réglementées.

Avec cela, les entreprises doivent savoir comment les pirates créent des situations pour accéder à des emplacements physiques interdits.

Exemples courants de talonnage dans la cybersécurité

Dans la mesure du possible, les auteurs veulent entrer sans heurt dans des locaux restreints. Il peut être difficile pour les employés de repérer les attaques de talonnage, car les criminels se fondent bien.

Les auteurs utilisent ces trois thèmes communs pour manœuvrer leur attaque talonneur :

Exploitation du fonds de commerce

Cette technique de talonnage profite de la gentillesse des gens. Un exemple est l’agresseur prétendant être un collègue pressé qu’il oublie sa carte d’identité. Ce type de talonnage crée des situations dans lesquelles la plupart des humains ne peuvent nier les avoir aidés.

A LIRE :  Combien d'utilisateurs actifs quotidiens sur Instagram ?

Usurpation d’identité de fournisseur de confiance

Une autre technique utilisée par les auteurs est l’usurpation d’identité. Ils peuvent agir en tant que réparateurs, prestataires de services ou techniciens et demander l’accès à des espaces interdits.

Ils peuvent accéder à l’emplacement et poursuivre leurs intentions malveillantes. Les grandes entreprises avec de nombreux points d’entrée et de sortie sont plus sensibles à cette technique.

Accès aux appareils sans surveillance

Les attaquants peuvent également utiliser des appareils sans surveillance pour y accéder. Par exemple, si un employé oublie de verrouiller son ordinateur de travail, un poseur peut ouvrir l’ordinateur et exécuter des programmes malveillants.

L’attaquant peut également copier les identifiants de connexion ou l’autorisation d’identification pour accéder aux sites restreints. Ceci est alarmant car le simple accès à un ordinateur peut entraîner une violation de données plus étendue s’il n’est pas sécurisé.

Mesures de prévention du talonnage

L’ignorance des employés sur les attaques de talonnage peut être un point faible pour chaque organisation. Chaque entreprise doit comprendre cette attaque et son impact sur le stockage des données.

Authentification multifacteurtels que 2FA et 3FA, peut aider à prévenir les attaques de talonnage. Les entreprises doivent également investir dans la formation de leurs employés aux attaques de talonnage.

Être proactif dans la sécurisation des informations personnelles peut vous aider à éviter des violations de données coûteuses. Il existe plusieurs mesures préventives que les entreprises peuvent utiliser pour améliorer la protection.

Améliorer l’éducation à la sécurité

Les entreprises peuvent organiser des programmes de formation à la sécurité qui incluent des simulations de menaces physiques et cybernétiques. En cela, les employés s’entraînent à être attentifs aux menaces et apprennent à les atténuer.

A LIRE :  Le tsar du coût de la vie du gouvernement britannique se trompe sur votre budget marketing.

Badges et cartes intelligents

Les badges intelligents et les scanners de cartes sont de bons outils pour prévenir les attaques de talonnage. Ces dispositifs empêchent le personnel non autorisé d’entrer dans les locaux restreints.

Scanners biométriques

Les scanners biométriques peuvent également conjurer la probabilité d’attaques de talonnage. Les scanners mesurent et calculent le corps d’une personne pour y accéder.

Il n’autorise qu’une seule entrée à la fois, il n’y a donc aucune chance pour qu’un agresseur marche à côté de vous. La biométrie est unique par personne autorisée, ce qui réduit la possibilité que des personnes non certifiées entrent dans des zones protégées par mot de passe.

Sensibilisation à l’ingénierie sociale

Le manque de familiarité des employés augmente la possibilité d’attaques d’ingénierie sociale. Les employés doivent être en mesure de repérer toutes les attaques de talonnage pour les arrêter.

Les entreprises peuvent mener des programmes de sensibilisation à la sécurité à cet effet. Ils peuvent mettre en œuvre une formation par simulation pour évaluer l’état de préparation de leur personnel face à ces attaques.

Vidéosurveillance

Les organisations doivent installer une vidéosurveillance dans leurs zones à forte valeur ajoutée. En plus d’avoir des scanners biométriques ou des badges intelligents, l’installation de caméras est avantageuse pour une surveillance efficace.

Certains utilisent l’intelligence artificielle (IA) et l’analyse vidéo pour une surveillance améliorée.

Conclusion

L’installation des derniers logiciels de protection et la formation de vos employés aux cybermenaces vont de pair avec la protection de votre entreprise. Les attaques de talonnage peuvent être la première étape la plus inaperçue dans une cyberattaque, ce qui en fait la partie la plus cruciale à repérer tôt.

Les entreprises doivent disposer de protocoles de sécurité améliorés pour assurer une bonne coordination en cas de cyberattaques telles que le talonnage.

Rappelez-vous, ne dites pas toujours “oui” quand quelqu’un vous demande d’ouvrir la porte.