Qu’est-ce que la détection et la réponse aux terminaux ? Comment ça fonctionne?


Les statistiques montrent que la cybercriminalité a augmenté de 10% l’année dernière. Et en 2023, le coût annuel mondial de cette menace devrait atteindre 8 000 milliards de dollars.

La cybersécurité est devenue une composante essentielle de toutes les entreprises et organisations. Ils doivent protéger leurs données.

AMF et Outils 3FA peut vous aider, mais Endpoint Detection and Response peut être une excellente option si vous recherchez une solution de sécurité complète.

Dans cet article, découvrez Endpoint Detection and Response et comment implémenter cet outil.

Définition de la détection et de la réponse aux points finaux (EDR)

Endpoint Detection and Response, ou EDR, est une solution de sécurité qui offre une visibilité en temps réel sur les activités des terminaux au sein d’une infrastructure informatique moderne.

Les EDR sont plus puissants que les antivirus habituels. Il peut anéantir tout type de malware ou activité réseau louche.

Les terminaux sont des stations de travail, des ordinateurs portables, des serveurs ou des systèmes cloud. Un EDR les surveille en permanence pour détecter et répondre aux menaces.

EDR ne se contente pas de bloquer les menaces individuelles après leur apparition. Il recueille et analyse les activités suspectes et les traite par des mesures de confinement automatisées pour minimiser leur impact.

Grâce à l’analyse des données d’EDR, les utilisateurs peuvent apprendre comment ces attaques se produisent, se comportent et se propagent dans un système pour mieux les arrêter.

Cela rend EDR efficace pour détecter les menaces persistantes avancées (APT), les chaînes d’exploitation et les ransomwares (avec un signalé 623 millions de cas en 2021disent les statistiques).

L’EDR n’est pas un mur de sécurité colossal. Il s’agit d’un ensemble d’outils conçus pour détecter, enquêter et traiter les failles de sécurité. L’assemblage de ces outils détermine les capacités d’un EDR.

Que sont les outils EDR ?

Les outils EDR varient selon le système. Il n’y a pas de règle concrète sur le nombre de mécanismes utilisés dans la sécurité EDR.

Cependant, le système le plus élémentaire comporte trois groupes principaux : la collecte de données, la détection des menaces et l’analyse.

Collecte de données

Ce sont des logiciels qui collectent des données à l’infini. Ils parcourent constamment les points de terminaison, recueillant des informations sur les utilisateurs et les appareils sur les processus, les fichiers, les performances et les comportements.

Détection et confinement des menaces

Cette partie du système EDR analyse les données recueillies à partir de ces terminaux, détecte les anomalies et les signale. Ils lancent également des procédures de confinement automatisées pour neutraliser les menaces.

L’analyse des données

Le troisième volet étudie les anomalies en temps réel. Ils fournissent des informations sur le chemin et le comportement de la menace pour établir une base de référence d’activité régulière.

Comme les rouages ​​d’un rouage, les outils EDR ont des rôles différents. Mais ils fonctionnent harmonieusement pour empêcher les attaques d’endommager l’infrastructure. Chacun ne peut pas fonctionner sans l’autre.

Comment fonctionne EDR ?

Les EDR aident les équipes de cybersécurité à automatiser leurs défenses, en déployant des réponses rapides aux urgences. Le mécanisme d’apprentissage du système empêche également les attaques à l’avenir.

Voici comment fonctionne EDR :

  1. Surveille les données. Après l’installation, l’EDR commence à rechercher les menaces, à collecter en permanence des données et à inspecter le comportement de chaque terminal et utilisateur.
  2. Analyse le comportement des terminaux. La solution de sécurité apprend le comportement, les processus et les fonctions des terminaux. Il filtre et vérifie les données qu’il collecte. Ainsi, il se souvient de ce qui est sûr et dangereux, capturant ce qui sort de l’ordinaire.
  3. Détecte les anomalies. Une fois qu’il détecte une activité inconnue ou suspecte à un terminal, l’EDR signale la menace, déclenche l’alarme et lance simultanément une enquête.
  4. Déploie une correction automatisée. Les EDR sont préconfigurés pour traiter les activités suspectes. Ils lancent des opérations de confinement rapides pour remédier à la situation.
  5. Isole les zones touchées. La solution de sécurité confine également les zones affectées du réseau pour empêcher toute cyberattaque de se propager.
  6. Suit le chemin de l’attaque. Les algorithmes compilent un chemin vers l’arrière, identifiant le point d’entrée de l’attaquant ou l’endroit où l’infrastructure a été violée.
  7. Regroupe les données pour examen. Enfin, EDR regroupe toutes les données sur l’attaque dans des catégories que les ingénieurs ou les analystes peuvent examiner.
A LIRE :  4 conseils pratiques pour générer du trafic vers votre boutique de commerce électronique !

EDR contre PPE

EDR est souvent échangé avec EPP (Endpoint Protection Platform) car ils semblent faire la même chose. EPP a presque les capacités d’EDR.

Les deux sont des solutions de sécurité robustes axées sur les cas de terminaux. Cependant, l’EPP agit davantage comme une mesure préventive par rapport à l’EDR.

Voici une comparaison rapide entre les deux solutions :

Plate-forme de protection des terminaux

Détection et réponse aux terminaux

Première ligne de défense

Deuxième ligne de défense ; aide à enquêter et à contenir les violations qui n’ont pas été traitées par EPP

Efficace pour identifier les menaces traditionnelles et inconnues

Analyse les terminaux et le comportement des utilisateurs pour identifier les activités anormales

Prévient passivement les menaces

Surveille activement les endpoints, recherche les menaces et déploie des mesures correctives automatisées pour y faire face

Sécurise un terminal à la fois

Enquête et fournit des informations critiques sur les attaques couvrant plusieurs terminaux

Ne nécessite pas de supervision active

Il a une détection active des menaces mais a besoin que les utilisateurs interprètent les données qu’il a analysées

EPP et EDR fonctionnent bien ensemble pour compléter un grand système de sécurité des terminaux. La solution EPP fonctionne mieux en conjonction avec d’autres organismes de détection pour prévenir les attaques.

L’EPP est mieux adapté à la première ligne de défense d’un réseau. Il répond bien aux menaces courantes comme les rançongiciels, les logiciels malveillants et les exploits du jour zéro.

EPP peut également identifier et répondre à des inconnus. Tout ce qui manque à EPP, EDR peut le récupérer.

EDR contre XDR contre MDR

EPP n’est pas la seule solution de sécurité confondue avec EDR. Lorsqu’ils parlent de protection des terminaux, les experts en sécurité mentionnent souvent MDR (Managed Detection and Response) et XDR (Extended Detection and Response).

En plus de sonner de la même manière, EDR, MDR et XDR sont tous utilisés dans des stratégies approfondies de gestion de la cybersécurité dans les entreprises et les organisations. Ils ont des fonctions similaires, mais quelques différences clés les distinguent.

Détection et réponse gérées (MDR)

MDR est juste EDR acheté en tant que service. La solution de sécurité possède les mêmes fonctionnalités qu’EDR en matière de surveillance, d’investigation, de suppression et de prévention des menaces. Cependant, il est livré avec une équipe de sécurité dédiée qui le gère 24h/24 et 7j/7.

Les professionnels de la cybersécurité travaillent activement avec MDR pour chasser les menaces, aider à catégoriser les menaces identifiées et guider les réponses et les mesures correctives.

Il n’est pas nécessaire que le personnel d’une organisation se familiarise avec un EDR et l’utilise lui-même.

Détection et réponse étendues (XDR)

Si MDR est EDR avec gestion humaine, XDR va encore plus loin. Le plus complet des trois, XDR élargit les fonctionnalités EDR pour protéger l’ensemble de l’infrastructure, pas seulement les terminaux.

XDR combine les terminaux, les ressources cloud et la surveillance du réseau pour localiser et répondre aux menaces. Cela améliore la visibilité et trouve les cyber-attaques les plus obscures et les plus dangereuses.

Il améliore également l’ingestion de données, les investigations et les workflows de l’ensemble de l’infrastructure. De plus, il accélère la détection, la correction et la prévention des attaques, réduisant considérablement les risques courants rencontrés par les EDR ordinaires.

A LIRE :  Comment fonctionnent les gestionnaires de mots de passe ? [A Beginner-Friendly Guide]

XDR est également associé à des professionnels de la cybersécurité qui gèrent le système, qui fournit les mêmes services que MDR.

EDR contre AV

Le logiciel antivirus (AV) est le moyen le plus populaire de localiser et de neutraliser les cybermenaces.

L’antivirus est l’un des systèmes de cybersécurité les plus accessibles jamais créés. Il analyse un appareil via un programme de détection basé sur les signatures pour identifier et supprimer les applications ou codes malveillants.

Ces outils antivirus peuvent également prévenir les cyberattaques avant qu’elles n’endommagent l’appareil.

Malheureusement, l’antivirus est également la forme la plus basse de protection des terminaux. Cyber-attaques évoluent rapidement vers une menace plus sophistiquée.

Ce système traditionnel qui examine les modèles ou les signatures n’est plus adapté aux logiciels malveillants et aux cyberattaques plus avancés.

L’EDR et l’antivirus traditionnel ont des capacités de sécurité qui se chevauchent. Cependant, EDR apprend et analyse constamment le comportement, détruisant les menaces de manière exhaustive.

En revanche, une solution antivirus n’a aucune chance contre des cyberattaques plus dangereuses.

Importance de la détection et de la réponse des terminaux

Les organisations sont passées de quelques postes de travail à la connexion de centaines à des milliers de terminaux.

Désormais, une sécurité fiable des terminaux est vitale pour toute organisation. Un régime de travail à domicile ou hybride pousse les entreprises à réclamer l’adoption d’EDR pleinement opérationnels pour leurs périphériques d’extrémité.

Outre la protection à distance, EDR offre plus d’avantages à une organisation que d’autres éliminateurs de menaces.

Voici quelques-uns des avantages de l’EDR :

  • Donne de la visibilité sur les terminaux de l’infrastructure. Comme EDR collecte et analyse en permanence des données pour signaler les menaces, il offre aux utilisateurs une vue complète de tous les terminaux et de leur état actuel.
  • Automatise les procédures de confinement pour neutraliser les menaces. Les EDR ont des temps de réponse rapides aux cybermenaces car ils peuvent être automatisés ou prédéfinis à l’avance.
  • A enquête de données en temps réel. Les menaces signalées sont également étudiées pour que les utilisateurs comprennent comment elles se sont produites.
  • Apprend à chasser les menaces. Les données recueillies et analysées permettent à l’EDR d’en savoir plus sur les terminaux et leurs opérations quotidiennes afin d’identifier ce qui ne va pas.
  • Réduit les risques de fausses alertes. Puisqu’il apprend le comportement des terminaux et des utilisateurs, EDR se souvient d’une activité suspecte signalée comme non malveillante. Cela réduit les faux positifs au fil du temps et évite la fatigue d’alerte à long terme.
  • Prend en charge EPP et identifie les menaces non détectées auparavant. EDR fonctionne bien en tant que système de sécurité de deuxième niveau plus grand que EPP. Ainsi, il peut filtrer ce que l’EPP ne peut pas identifier. Cela donne à votre réseau une couche de protection supplémentaire.
  • Utilise une gestion unifiée basée sur le cloud. La gestion d’EDR est simple et centralisée. Tous les points de terminaison ont le même processus de configuration et ils sont tous gérés ensemble.

Conclure

Les cyberattaques sont devenues plus fréquentes chaque année à mesure qu’elles gagnent en sophistication et en complexité. Les entreprises y sont confrontées quotidiennement, car il suffit d’une attaque réussie pour coûter des millions aux entreprises malheureuses.

Face à cette sombre réalité, il n’est pas étonnant que les entreprises aient abandonné les logiciels antivirus traditionnels et opté pour des solutions EDR complètes pour se protéger.

L’EDR n’est pas seulement crucial pour sécuriser les terminaux et les données. Dans l’ensemble, il protège les employés et les clients qu’ils servent. Il aide à maintenir l’ensemble de l’organisation à flot en protégeant ses réseaux de tout ce qui pourrait lui nuire.