Pourquoi les entreprises ne gèrent pas correctement la sécurité VPN !

‍Dans cet article, je vais vous dire Pourquoi les entreprises ne gèrent pas correctement la sécurité VPN. Donc, si vous voulez en savoir plus, continuez à lire cet article. Parce que je vais vous donner des informations complètes à ce sujet, alors commençons.

Le Net, Deep Web, Blackhat, des cloches sonnent ? Swordfish, Italian Job, Ocean’s Series – les cloches sonnent sûrement maintenant ! La cybercriminalité et le piratage ont fait partie des scénarios de films où certains piratages sont pour le bien mais principalement pour le mal. Dans le monde réel, pour les entreprises, c’est sacrément moche !

Ces dernières années, la cybercriminalité est devenue une préoccupation majeure pour les entreprises du monde entier. Avec le nombre croissant de cyberattaques contre les entreprises, les entreprises doivent prendre les mesures nécessaires pour protéger leurs réseaux et leurs données. Aussi étonnant que cela puisse paraître, en 2023, on estime que les cybercrimes coûteront 1 % du PIB mondial. Oui, tu l’as bien lu!

L’une des méthodes les plus courantes adoptées par les entreprises pour protéger leurs réseaux consiste à utiliser un réseau privé virtuel (VPN). Depuis que le travail à distance est devenu la nouvelle norme, la criticité du VPN a acquis une importance mondiale. Mais comme toute autre solution technologique, c’est la façon dont vous gérez les problèmes de VPN, pas seulement l’avoir. De nombreuses entreprises ne gèrent pas correctement la sécurité VPN, ce qui peut conduire à des cybercrimes.

Cet article explique pourquoi les entreprises ne gèrent pas correctement la sécurité VPN, les conséquences d’une telle négligence et certaines meilleures pratiques de gestion VPN.

Gérer la sécurité VPN

L’article d’aujourd’hui se concentre sur la même chose, c’est-à-dire « Pourquoi les entreprises ne gèrent pas correctement la sécurité VPN ». Les articles contiennent chaque élément d’information que vous devez connaître.

Commençons !✨

Pourquoi les entreprises ne gèrent pas correctement la sécurité VPN!

Il existe plusieurs raisons pour lesquelles les entreprises ne gèrent pas correctement la sécurité VPN. L’une des principales raisons est le manque de connaissances et de compréhension de la technologie VPN. De nombreuses entreprises pensent que l’utilisation d’un VPN suffit à protéger leurs réseaux et leurs données contre les cyberattaques. Cependant, ce n’est pas vrai. Un VPN n’est qu’un élément d’une stratégie de cybersécurité complète. Il est essentiel de bien comprendre le fonctionnement des VPN et les vulnérabilités potentielles qu’ils peuvent exposer.

Énumérons quelques-unes des principales raisons de la négligence VPN ou des pièges de gestion. Inutile de deviner que toutes ces raisons s’entremêlent et se succèdent.

  1. Inconscient

La première et principale raison de la mauvaise gestion de toute technologie est le manque de sensibilisation à son importance. De nombreuses entreprises pensent que l’installation d’un client VPN sur les appareils des employés est suffisante pour sécuriser leurs activités en ligne sans se rendre compte que la gestion de la sécurité VPN est tout aussi importante. Il est important que les administrateurs informatiques connaissent parfaitement les nuances du VPN. Il est également important que les employés fassent leur part et ne soient pas en mer lorsqu’ils accèdent aux réseaux d’entreprise via un client VPN.

  1. Ressources limitées

La gestion de la sécurité VPN nécessite des ressources importantes, notamment du temps, de l’argent et des professionnels qualifiés. De nombreuses entreprises, en particulier les petites et moyennes entreprises (PME), ne disposent pas des ressources nécessaires pour gérer correctement la sécurité VPN. Ils peuvent compter sur des services VPN gratuits ou à faible coût, qui peuvent ne pas fournir le niveau de sécurité dont ils ont besoin. Une autre contrainte est que les entreprises peuvent ne pas avoir les ressources nécessaires pour embaucher des professionnels qualifiés pour gérer leurs VPN ou investir dans les dernières technologies de sécurité. Dans d’autres cas, lorsque les entreprises envisagent d’utiliser des outils de rédaction de contenu IA, elles doivent également donner la priorité à la sécurité.

  1. Manque d’expertise
A LIRE :  Tirer parti de la puissance des commentaires d'experts dans les relations publiques

Les organisations ont besoin d’un haut niveau d’expertise et de connaissances des dernières technologies de sécurité et des meilleures pratiques pour gérer un VPN. Beaucoup n’ont pas l’expertise interne pour gérer correctement la sécurité VPN. Ils peuvent compter sur leur personnel informatique, qui n’a pas l’expertise nécessaire ou est débordé par d’autres tâches.

Certaines entreprises peuvent ne pas avoir le budget pour embaucher des experts externes pour gérer leurs VPN. Et en effet, la pomme ne tombe pas loin de l’arbre ! Si le personnel informatique n’a pas l’expertise nécessaire pour gérer le VPN, il ne peut pas transmettre les connaissances nécessaires aux employés sur les éléments essentiels du VPN. Le manque d’expertise signifie que le dépannage n’est pas au point, créant une passerelle permettant aux cybercriminels de se faufiler dans les réseaux d’entreprise.

  1. Erreur utilisateur

Une autre raison pour laquelle les organisations ne parviennent pas à gérer correctement la sécurité VPN est l’erreur de l’utilisateur. Les utilisateurs peuvent par inadvertance compromettre la sécurité du VPN en utilisant des mots de passe faibles, en partageant des identifiants de connexion ou en accédant au VPN à partir de réseaux non sécurisés. De plus, ils peuvent ne pas suivre les meilleures pratiques, telles que la mise à jour de leurs appareils et logiciels, laissant le VPN vulnérable aux cybermenaces.

Conséquences de la négligence de la sécurité VPN

Négliger la sécurité VPN peut avoir de graves conséquences pour les entreprises. Les réseaux d’entreprise peuvent donc devenir des terrains de chasse pour les cybercriminels. Voici quelques-unes des conséquences possibles :

  • Violations de données: Les VPN sont conçus pour protéger les données sensibles contre les accès non autorisés. Cependant, si la sécurité VPN n’est pas gérée correctement, les cybercriminels peuvent exploiter les vulnérabilités du réseau VPN pour accéder à des données sensibles. Une violation de données peut entraîner des pertes financières, une perte de confiance des clients et même des sanctions légales.
  • Infections par des logiciels malveillants : Les VPN négligés peuvent également devenir un vecteur d’infections par des logiciels malveillants. Les logiciels malveillants peuvent s’infiltrer dans un réseau via un VPN vulnérable, entraînant le vol de données sensibles et des dommages à l’infrastructure du réseau. Les infections par des logiciels malveillants peuvent également entraîner des temps d’arrêt coûteux et perturber les opérations commerciales.
  • Interruptions de réseau : Les VPN font partie intégrante de l’infrastructure réseau d’une entreprise. Un VPN mal géré peut entraîner des pannes de réseau, ce qui perturbe les opérations commerciales. Les pannes de réseau peuvent également entraîner une perte de revenus et nuire à la réputation de l’entreprise.
  • Non-conformité réglementaire : De nombreuses entreprises opèrent dans des secteurs réglementés (comme la BFSI et la santé) qui exigent le respect de réglementations spécifiques en matière de cybersécurité. Négliger la sécurité VPN peut entraîner le non-respect de ces réglementations, de lourdes amendes et des sanctions légales. Lorsque les défaillances du VPN entraînent une fuite d’informations personnellement identifiables (PII), les lois sur la confidentialité des données comme le RGPD peuvent poursuivre les entreprises en justice.
  • Attaques de rançongiciel : L’une des conséquences les plus importantes de la négligence de la sécurité VPN est le risque d’attaques de ransomwares. Les attaquants peuvent exploiter les vulnérabilités du réseau VPN pour déployer un ransomware, qui peut crypter les données d’une entreprise, les rendant inaccessibles jusqu’au paiement d’une rançon. Les attaques de ransomwares peuvent entraîner des pertes financières importantes, nuire à la réputation de l’entreprise et même conduire à la faillite.
A LIRE :  Combien y a-t-il de podcasts ? [Podcasts Statistics 2023]

Meilleures pratiques pour gérer la sécurité VPN

Les organisations, les équipes informatiques et les employés doivent travailler ensemble pour tenir les cybercriminels à distance. Pour cela, il est indispensable de respecter les meilleures pratiques et protocoles de gestion de la sécurité VPN. Voici quelques bonnes pratiques :

  • Politiques de mot de passe fort : Un mot de passe faible est l’un des moyens les plus simples pour les attaquants d’accéder à un réseau VPN. Les entreprises doivent mettre en place des politiques de mots de passe solides qui nécessitent des mots de passe complexes et des changements de mots de passe réguliers.
  • Authentification multifacteur : L’authentification multifacteur, ou MFA, est un moyen efficace d’ajouter une couche de sécurité supplémentaire aux VPN. Les entreprises doivent mettre en œuvre MFA pour tous les utilisateurs accédant au réseau VPN.
  • Gardez le logiciel VPN à jour : Le logiciel VPN est vulnérable aux exploits comme tout autre logiciel. Les entreprises doivent s’assurer qu’elles maintiennent leur logiciel VPN à jour avec les derniers correctifs et mises à jour de sécurité. L’application de correctifs opportuns au logiciel VPN devrait être un mandat informatique.
  • Surveiller et auditer les VPN : Les entreprises doivent surveiller et auditer régulièrement leurs réseaux VPN pour identifier et traiter les vulnérabilités potentielles avant qu’elles ne puissent être exploitées.
  • Formation régulière à la sécurité : De nombreux cybercrimes résultent d’une erreur humaine, comme cliquer sur un lien malveillant ou télécharger un fichier à partir d’une source non fiable. Une formation régulière à la sécurité peut aider les employés à comprendre les risques associés aux VPN et à les utiliser en toute sécurité.
  • Déployez un logiciel MDM : Alors que le VPN protège les réseaux d’entreprise, le logiciel de gestion des appareils mobiles (MDM) améliore la sécurité au niveau de l’appareil. Les solutions MDM offrent des fonctionnalités précieuses aux administrateurs informatiques pour sécuriser les appareils, notamment le blocage des applications et des sites Web. Cette fonctionnalité garantit que les employés n’accèdent pas à des applications ou sites Web malveillants via un VPN ou tout autre réseau, d’ailleurs.

Le MDM réduit également la probabilité que des cybercriminels violent les données d’entreprise stockées sur les appareils. Une autre fonctionnalité MDM remarquable est automatisée gestion des correctifs d’applications tierces. Les administrateurs informatiques peuvent s’assurer que le client VPN de tous les appareils utilisés pour le travail est corrigé et mis à jour, empêchant les cybercriminels d’exploiter les vulnérabilités.

Conclusion:)

Les protagonistes des films basés sur la cybercriminalité suivent le scénario pour se venger des acteurs de la menace. Dans le monde réel, les organisations et les équipes informatiques doivent être sur leurs gardes pour faire face aux cybercrimes. Utiliser un VPN ne suffira pas. Comment tirer le meilleur parti du VPN est ce qui sépare les entreprises intelligentes de celles qui ne sont pas suffisamment proactives pour des raisons de sécurité.

En plus de s’en tenir aux meilleures pratiques de gestion de la sécurité VPN, les entreprises doivent investir dans des solutions telles que MDM pour renforcer leur posture de sécurité. Les cybercriminels resteront au travail ; il incombe aux équipes informatiques et de sécurité de savoir comment elles utilisent les VPN pour prévenir les cyberattaques.

A lire aussi 🙂

Alors j’espère que cet article sur Pourquoi les entreprises ne gèrent pas correctement la sécurité VPN. Et si vous avez encore des questions ou des suggestions à ce sujet, vous pouvez nous en faire part dans la zone de commentaires ci-dessous. Et merci beaucoup d’avoir lu cet article.