Méthodologie de gestion de projet pour les spécialistes du marketing !

‍Dans cet article, je vais vous parler de Waterfall vs Agile : Méthodologie de gestion de projet pour les spécialistes du marketing. donc si vous voulez en savoir plus, continuez à lire cet article. Parce que je vais vous donner des informations complètes à ce sujet, alors commençons.

Les équipes de marketing numérique peuvent tirer parti des méthodologies de gestion de projet pour optimiser leur charge de travail. La question est quelle méthodologie doivent-ils utiliser et comment ?

Les méthodologies de gestion de projet sont généralement divisées en deux groupes distincts : cascade et agile. La cascade est le cadre de gestion de projet standard utilisé depuis des décennies pour des projets typiques. Cependant, en raison de sa structure plutôt linéaire, il peut présenter certaines lacunes pour les projets numériques et les équipes numériques.

Agile est le terme qui décrit un certain nombre de méthodologies modernes de gestion de projet qui échappent à la linéarité et peuvent être plus malléables aux projets numériques modernes. Le manifeste agile est d’abord conçu par un groupe de développeurs de logiciels comme un cadre de gestion de projet qui répond à leurs besoins particuliers.

Cascade vs Agile

L’article d’aujourd’hui se concentre sur le même sujet, c’est-à-dire « Waterfall vs Agile : Méthodologie de gestion de projet pour les spécialistes du marketing ». Les articles contiennent chaque élément d’information que vous devez connaître.

Commençons !✨

Cascade vs Agile : principale différence

La méthodologie de gestion de projet en cascade met l’accent sur un ordre linéaire de développement d’un projet. Vient d’abord la collecte des exigences des clients et des parties prenantes. Ensuite, vous définissez une structure à suivre tout au long du projet. Comme le flux d’une chute d’eau, chaque étape sera entièrement terminée avant de passer à l’étape suivante.

D’autre part, la méthodologie Agile accueille l’incertitude et le changement à bras ouverts. Avec une approche flexible, Agile met l’accent sur l’obtention d’un retour d’information instantané pour s’adapter aux changements émergents. Cela implique un ensemble de méthodologies de gestion de projet telles que Scrum, Kanban et Lean.

Alors, quel est le meilleur pour les spécialistes du marketing numérique ? Voyons ce que signifient leurs différences dans un projet marketing.

1. Planification

Les deux méthodologies impliquent une phase de planification mais diffèrent dans leurs approches.

La planification de la cascade est franche et approfondie. Avec une analyse appropriée des besoins et des ressources, il offre des estimations très précises des délais et des budgets.

Des délais prédéfinis et des budgets fixes permettent aux chefs de projet de contrôler facilement le projet. Et naturellement, des niveaux élevés de prévisibilité et de contrôle de gestion contribuent à plaire aux parties prenantes et aux clients.

Planification

La planification agile est flexible afin que les projets puissent naviguer avec succès dans le changement et l’incertitude tout au long de leur parcours. Il y a un plan initial en place, mais les personnes qui l’exécutent peuvent modifier la portée du projet quand elles le jugent bon.

Lorsqu’un projet pose un défi à votre équipe, la méthodologie Agile encourage l’itération. Supposons qu’une technologie ou une méthode s’est avérée inefficace après le démarrage d’un projet. Votre équipe aura la liberté de replanifier son utilisation ou de la remplacer par une alternative. Ou au moins, suggérer des solutions.

A LIRE :  5+ Meilleure alternative à Crello : guide de A à Z pour les débutants !
Planification agile

????

Ainsi, dans Waterfall, l’accent est mis sur un plan bien pensé qui laisse peu de place au risque. D’autre part, la planification agile met l’accent sur la capacité d’adaptation, car certains projets demandent une flexibilité de par leur nature complexe.

2. Livraison de produit

Les deux modèles diffèrent également dans leur approche des livrables du projet.

La gestion de projet en cascade met l’accent sur des livrables spécifiques à la fin de chaque étape du projet. Lorsque votre équipe atteint ces livrables, elle peut passer à la phase suivante.

Une feuille de route Waterfall définit les produits livrables dès le début, vous n’avez donc pas à rechercher à nouveau un consensus tout au long du projet. Étant donné que les flux de travail séquentiels sont facilement traçables, les PM n’ont aucune difficulté à suivre la réussite du projet.

Au lieu d’un ensemble fixe de produits livrables, Agile permet d’ajuster les livrables en déplacement. Le résultat final, ainsi que les livrables, peuvent se transformer en fonction des conditions changeantes.

Les équipes agiles divisent les tâches en sessions puissantes appelées sprints. Les sprints sont des périodes de temps définies, où l’équipe travaille sur un grand objectif. Après chaque sprint, l’équipe hiérarchise la liste des produits livrables en fonction des commentaires des parties prenantes.

La nécessité d’une itération constante peut comporter des risques, mais certains projets dépendent intrinsèquement de l’évolution des variables. Dans ces cas, il est nécessaire de réévaluer régulièrement les livrables. Le marketing numérique dépend des résultats de divers outils tels que les logiciels de gestion des prospects. Ainsi, les exigences et les objectifs d’une campagne sont plus susceptibles de changer en fonction des résultats obtenus.

????

En somme, la méthodologie Waterfall s’en tient au consensus initial. Cela permet à l’équipe de suivre facilement leurs rôles de projet et aux PM de surveiller la conformité avec les livrables prédéfinis. D’autre part, Agile permet aux PM de réviser les exigences et de mieux se positionner lorsque les priorités changent.

3. Collaboration client

La partie la plus délicate de la gestion de projet consiste à équilibrer les attentes de toutes les parties prenantes. Et la collaboration avec les clients est essentielle pour trouver cet équilibre. Voyons comment deux méthodologies impliquent la collaboration client dans la gestion de projet.

La méthodologie en cascade recherche la collaboration du client pendant la phase d’idéation. PM, comprenez les besoins et les attentes des clients de fond en comble avant de passer à la planification. La création de canaux de communication 1-1 avec les clients au cours de cette phase est un facteur de succès essentiel.

Le modèle Agile encourage et s’appuie sur l’implication continue des clients et des autres parties prenantes. C’est pourquoi une partie essentielle de la gestion de projet Agile consiste à recueillir des commentaires rapides à chaque étape. Les commentaires peuvent provenir d’enquêtes, d’appels téléphoniques, de discussions en direct, d’e-mails, de flipbooks interactifs ou d’outils de gestion de projet comme Jira.

A LIRE :  Comment courber du texte dans Photoshop ? [3 Easy Methods Explained]

????

Dans la méthode Waterfall, l’implication du client a lieu en grande partie dans la phase de conceptualisation. Il soulage les PM du fardeau des interactions continues avec les clients dans les étapes ultérieures. Agile, d’autre part, donne la priorité à la collecte des commentaires des clients à chaque phase. Il offre plus de flexibilité et nécessite une communication continue avec les clients.

4. Répondre au changement

L’une des principales différences entre les deux méthodologies est la façon dont elles réagissent au changement.

Dans Waterfall, toutes les parties prenantes discutent des exigences et des besoins du projet lors de la conceptualisation. Ils signent et scellent un accord sur la portée du projet.

Mais tout PM chevronné sait que parfois, ces hypothèses initiales peuvent s’avérer inexactes. Ou bien, un changement externe peut modifier entièrement la portée du projet. Et les tests dans Waterfall interviennent aux dernières étapes du projet. Cela signifie que Waterfall ne vous offre pas beaucoup de flexibilité pour naviguer dans le changement.

Dans sa conception, Agile vous offre un maximum de liberté et de flexibilité dans la conduite de vos projets marketing. Il décompose les projets en éléments livrables individuels. Et il accueille les écarts par rapport au chemin du projet.

L’approche Agile met l’accent sur les tests à chaque phase du projet. Lorsque vous le souhaitez, vous pouvez modifier la conception, la structure, les exigences et les livrables d’un projet en cours de route. L’utilisation d’outils spécialisés tels qu’un logiciel de gestion des tâches peut rendre ce processus facile et gérable.

Répondre au changement

????

Waterfall offre une plus grande prévisibilité et un risque minimum. Mais dans des environnements dynamiques, il peut ne pas fournir le niveau d’adaptabilité nécessaire pour gérer le changement. La méthodologie Agile met en évidence le changement comme un élément central de la gestion de projet. Sa conception tient compte de l’incertitude et de l’adaptabilité aux conditions changeantes.

Lequel est le meilleur pour les spécialistes du marketing numérique ?

Jusqu’à présent, il est clair que les deux méthodologies ont leurs propres avantages et inconvénients. Pour n’en nommer que quelques-uns :

Cascade Agile
Avantages – Parvenir à un consensus avec les parties prenantes et l’équipe sur le calendrier du projet et les livrables dès le début- Plus grande précision dans le calendrier et les estimations de coûts- Concentration ininterrompue sur les rôles de projet fixes – Adaptabilité dans la conception, la structure, les exigences et les livrables- Tests constants pour une plus grande efficacité et ingéniosité – Produits conviviaux grâce aux commentaires constants des clients
Les inconvénients – Risques de changement externe non reconnu- Le manque d’adaptabilité face aux barrages routiers- Tests de dernière minute – Engagement total de toute l’équipe envers le projet- Moins de précision dans les estimations de coûts et de délais

Dans l’ensemble, les projets de marketing numérique se déroulent dans un environnement dynamique. Et le paysage numérique est encombré et transparent. C’est pourquoi les stratégies numériques doivent presque constamment évoluer avec l’évolution du paysage concurrentiel.

Dans la plupart des cas, l’approche Agile semble être la mieux adaptée aux projets de marketing numérique. Supposons qu’un cadre supérieur vous affecte à un projet de cause sociale. Ils vous demandent d’identifier une cause sociale pour votre marque. Naturellement, celui qui reflète les valeurs de votre marque et se différencie des autres marques. Mais cela doit aussi trouver un écho auprès des clients.

Le fait est qu’un projet comme celui-ci peut prendre des mois. Mais le paysage numérique et le sentiment des clients sont en constante évolution. Dans l’approche Waterfall, vous devez en quelque sorte ignorer ces facteurs une fois après le démarrage de votre projet.

Agile embrasse le changement avec des tests et des itérations constants. Dans notre cas de cause sociale, par exemple, vous pouvez modifier votre ton de voix au fil du temps pour mieux séduire votre public. Ou, vous pouvez découvrir un domaine entièrement différent dans lequel investir, basé sur les commentaires solides des clients que vous recevez à un stade précoce. Les premiers commentaires peuvent même vous éviter d’investir dans des idées qui peuvent nuire à votre image de marque.

Cependant, aucune de ces méthodologies ne peut s’adapter à tous les projets et à tous les environnements. Si la nature d’un projet nécessite une approche orchestrée, Waterfall peut vous offrir une meilleure prévisibilité et une meilleure gestion des risques. Dans les environnements dynamiques, Agile peut offrir flexibilité et adaptabilité pour mieux naviguer dans l’incertitude et le changement.

A lire aussi 🙂

Alors j’espère que cet article sur Waterfall vs Agile : Méthodologie de gestion de projet pour les spécialistes du marketing. Et si vous avez encore des questions ou des suggestions à ce sujet, vous pouvez nous en faire part dans la zone de commentaires ci-dessous. Et merci beaucoup d’avoir lu cet article.