Différences entre le spear phishing et la chasse à la baleine : expliquées


Le phishing est une attaque d’ingénierie sociale qui permet aux attaquants d’obtenir des informations à partir d’un compte compromis, telles que des mots de passe de connexion et des informations bancaires. Il est responsable de 36 % de tous les rapports américains sur les violations de données.

Dans le cas du phishing, les pirates incitent la victime à cliquer sur un lien, puis à utiliser cette vulnérabilité pour mener leur attaque. L’une des principales raisons pour lesquelles les attaquants mènent ces attaques est de collecter des informations personnelles sur la victime et de les utiliser pour voler ses finances ou même leur identité.

Le phishing se présente également sous différentes formes. Dans cet article, découvrez le différence entre le spear phishing et la chasse à la baleine phishing et comment éviter d’en être victime.

???? Points clés à retenir:

  • Le phishing est une technique d’ingénierie sociale courante qui représente 36 % des violations de données signalées aux États-Unis.
  • Le spear phishing cible des individus spécifiques au sein d’une organisation, tandis que le whaling se concentre sur des individus de haut niveau.
  • Les e-mails suspects peuvent être reconnus par les domaines de l’expéditeur, les noms de domaine mal orthographiés, une mauvaise grammaire, des demandes urgentes et des pièces jointes ou des liens suspects.
  • L’erreur humaine est un facteur important dans la réussite des attaques de phishing. La vigilance humaine et les mesures préventives restent donc cruciales pour contrecarrer les efforts des pirates.

Comprendre les différences entre le spear phishing et le whaling : expliqué

Le spear phishing et le Whale Phishing utilisent le courrier électronique ou la communication électronique pour mener leurs attaques. Le pirate informatique vise à tromper la victime grâce à l’ingénierie sociale, aux techniques d’usurpation de contenu et d’usurpation d’e-mails.

Le spear phishing et le whaling présentent des similitudes dans la mesure où ce sont tous deux des tactiques de phishing. Cependant, ils présentent également des différences essentielles.

Différences entre le spear phishing et la chasse à la baleine

Le spear phishing et le whaling sont des variantes distinctes des attaques de phishing qui partagent des tactiques communes mais ciblent différents niveaux d’individus au sein d’une organisation.

Le spear phishing oriente généralement ses efforts vers des individus spécifiques ou de petits groupes. Les attaquants adaptent leurs messages avec un haut niveau de personnalisation, faisant souvent référence au nom, à la fonction ou à d’autres informations pertinentes du destinataire.

Ces attaques ont tendance à être plus subtiles, car elles visent à établir un sentiment de confiance avant d’extraire des informations sensibles ou d’introduire des logiciels malveillants. Ils peuvent être particulièrement efficaces en raison du contexte convaincant qu’ils créent.

Phishing au harpon et chasse à la baleine

D’un autre côté, le whaling est une forme de phishing plus spécialisée qui vise les cadres supérieurs, les hauts fonctionnaires ou les individus disposant d’un pouvoir de décision important.

Les attaques baleinières se caractérisent par leur approche stratégique, cherchant à exploiter l’autorité et l’accès de ces individus.

Les attaquants peuvent se faire passer pour des dirigeants d’entreprise ou d’autres personnalités respectées pour manipuler la cible et l’amener à entreprendre des actions spécifiques, telles que le transfert de fonds ou le partage d’informations confidentielles.

En raison de l’impact potentiel des attaques baleinières réussies, elles impliquent souvent des enjeux plus élevés et peuvent entraîner des pertes financières substantielles ou d’importantes violations de données.

???? Fait amusant!

Le terme « chasse à la baleine », dans le contexte des cyberattaques, s’inspire de la pratique maritime consistant à chasser les baleines pour leurs précieuses ressources, comme le pétrole et la graisse.

Alors que de plus en plus de personnes utilisent Internet, il est important de savoir si l’e-mail ou le message que vous avez reçu provient de sources légitimes et fiables. Cela peut empêcher les pirates informatiques d’accéder à vos données et aider votre entreprise. éviter les violations de données coûteuses.

A LIRE :  Combien de personnes possèdent des téléviseurs ? [Television Market Share Statistics]

Prévenir les attaques de spear phishing et de chasse à la baleine

Comme on dit, la meilleure attaque est une bonne défense. Même si vous ne pouvez pas empêcher les pirates de vous cibler, vous pouvez réduire les chances de réussite de ces attaques.

Voici cinq façons de prévenir le phishing au harpon et aux baleines :

Réalisation de formations de sensibilisation à la sécurité.

Il est important de sensibiliser les employés aux précautions de sécurité afin que l’entreprise puisse avoir une compréhension standardisée du fonctionnement de ces attaques.

Ce processus peut prendre du temps et un apprentissage constant, car les menaces de cybersécurité sont devenues plus sophistiquées et ont constamment évolué.

Il est préférable que les organisations incluent les connaissances en matière de cybersécurité dans les procédures d’orientation des nouveaux employés et organisent régulièrement des formations de recyclage pour tous les employés afin de protéger les données et les systèmes sensibles.

Conseil de pro !

Il serait utile que vous recherchiez des programmes de petite taille qui réitèrent quelques thèmes clés pour aider vos employés à comprendre rapidement les informations fournies dans la formation.

Simulation de phishing.

Les simulations de phishing peuvent aider une organisation à évaluer si ses employés disposent des connaissances appropriées en cas d’attaque. Ces simulations peuvent être réalisées avec l’aide d’un expert en cybersécurité.

???? Fait amusant: Seulement 1 salarié sur 5 signaler les e-mails de phishing. Les employés sont plus susceptibles de se présenter le matin et en milieu de semaine.

Utilisation de l’authentification multifacteur (MFA).

Les cyberattaques comme le phishing peuvent être nettement moins dommageables en utilisant authentification multifacteur (MFA) car il réduit les risques de succès du spear phishing en obligeant les utilisateurs à fournir au moins deux éléments de vérification d’identité pour accéder aux ressources protégées.

Dans la mesure du possible, il est également crucial d’éviter d’utiliser le même mot de passe sur plusieurs comptes, outre le recours à des procédures d’authentification supplémentaires.

Conseil de pro !

Pour bénéficier d’une authentification multifacteur et de mots de passe forts, vous devez protéger votre système en utilisant des informations que personne d’autre ne connaît et limiter l’accès à votre base de données.

Mettre en œuvre des mesures strictes de gestion des mots de passe.

Seulement 45% des Américains a déclaré qu’ils changeraient les mots de passe après une violation. Des politiques de gestion des mots de passe lâches ou inexistantes mettront votre système informatique en danger.

La mise en œuvre de mesures strictes de gestion des mots de passe dans votre organisation peut rendre difficile l’accès des pirates informatiques aux données importantes.

Maintenir des sauvegardes régulières et des correctifs de sécurité.

Des sauvegardes régulières et l’installation de correctifs de sécurité peuvent aider à restaurer des données importantes après une violation.

À mesure que les développeurs de logiciels publient de nouvelles précautions de sécurité, la gestion des correctifs maintient votre programme à jour et sécurisé. Il est également préférable de suivre tendances en matière de confidentialité et de sécurité en ligne pour faire face à différents types de cyberattaques.

Conseil de pro !

Pour garder vos informations organisées, pensez à nommer vos sauvegardes en utilisant une convention de date et à conserver des copies de sauvegarde doubles.

Installation d’un logiciel de sécurité de messagerie.

Investir dans un logiciel de sécurité de messagerie fiable est le moyen le plus simple d’éviter les escroqueries par phishing. Ce logiciel doit détecter automatiquement les fuites de données et les informations d’identification compromises afin que vous puissiez empêcher que les informations ne tombent entre de mauvaises mains.

Surveillez tous les fournisseurs tiers.

Si vos fournisseurs gèrent des données sensibles en votre nom, n’oubliez pas que ces attaques ne doivent pas nécessairement provenir de votre domaine. Les fournisseurs tiers doivent mettre en place les mêmes mesures de sécurité que votre entreprise.

A LIRE :  Comment récupérer des données sur Amazon ?[8 Easy Steps]

Envisagez d’investir dans un fournisseur de notations de sécurité qui peut vous aider à identifier rapidement les principaux dangers présents dans votre portefeuille de relations avec les fournisseurs.

Conseil de pro !

Vérifiez si vos fournisseurs disposent d’un plan de sécurité des données complet pour protéger les informations que vous partagez avec eux. Le plan doit spécifier les mesures prises pour protéger les données des clients, comme l’authentification multifacteur, la gestion des mots de passe et les mises à jour logicielles.

Comment identifier les e-mails suspects

Avec plus de 83% des organisations Être victime d’une attaque de phishing, savoir comment en repérer une est très important.

Voici quelques façons d’identifier un e-mail de phishing :

1. Vérifiez le domaine public de l’expéditeur.

Lorsque vous recevez un e-mail provenant d’un domaine public, comme « @gmail.com », commencez à remettre en question la légitimité de l’e-mail. Comme il est plus facile de créer un compte dans ces domaines, les fraudeurs les utilisent souvent pour créer de faux comptes. Ensuite, ils utiliseront ces faux comptes pour mener à bien leurs intentions malveillantes.

Un autre détail révélateur est lorsque l’e-mail provient d’une adresse non affiliée à l’expéditeur apparent. Certains fraudeurs incluent le nom d’une organisation dans la partie locale du domaine, comme payp[email protected]’ pour gagner la confiance du destinataire de l’e-mail.

Conseil de pro : Les pirates de messagerie peuvent « masquer » leurs adresses e-mail afin de donner l’impression qu’elles proviennent d’une source fiable. Passez la souris sur ou cliquez sur le nom « De » pour révéler l’adresse e-mail de l’expéditeur et voir si elle correspond à celui qu’il prétend être.

2. Nom de domaine mal orthographié.

Il y a de minuscules détails dans les noms de domaine qui pourraient prouver qu’il s’agit d’un escroc : le nom de domaine est mal orthographié. Tout le monde peut acheter un nom de domaine, mais tout le monde ne peut pas acheter le même nom de domaine car il doit être unique.

3. Mauvaise orthographe et grammaire.

Une mauvaise orthographe et grammaire peut vous indiquer que l’e-mail doit être mieux réfléchi et vérifié. Si vous recevez un e-mail d’une autre organisation, il est crucial de vérifier la grammaire et le contenu pour vous assurer qu’il est professionnel et sans erreur.

Si vous voyez une pièce jointe ou un lien suspect, il peut contenir une charge utile visant à acquérir des informations sensibles. C’est pourquoi il est très important de rester vigilant lorsque l’on clique sur des liens suspects.

5. Le courrier électronique provoque un sentiment d’urgence.

Lorsqu’un e-mail contient un sentiment d’urgence, c’est ainsi que les pirates font appel aux émotions du destinataire. Un exemple de ceci est lorsque votre supérieur hiérarchique vous oblige à envoyer de l’argent en urgence.

Désormais, si vous cliquez sur un lien de phishing, ne paniquez pas. Voici ce que vous pouvez faire :

Que faire lorsque vous cliquez sur un lien de phishing

Quel que soit le niveau de compétence numérique d’une personne, les attaques de phishing peuvent toucher n’importe qui. Même si elles ont été extrêmement malheureuses, les attaques passées ont aidé les gens à adopter des mesures préventives.

Conclusion

Dans le paysage des cybermenaces en constante évolution, le phishing reste une arme puissante entre les mains des pirates informatiques cherchant à exploiter les vulnérabilités humaines.

Grâce à la sensibilisation, à l’éducation et à des mesures proactives, vous pouvez renforcer vos défenses et garantir que les réseaux de phishing lancés par les cybercriminels rencontrent la résilience d’une communauté informée et responsabilisée.

Le mantra reste clair : la prévention est la clé pour assurer la sécurité de vos domaines numériques.