12 statistiques de confidentialité sur Internet que chaque Américain devrait connaître 2023


Les États-Unis comptent plus de 307,34 millions l’Internet utilisateurs à partir de 2022, faisant du pays l’un des marchés en ligne les plus importants au monde.

90% de ces internautes pensent confidentialité est essentiel – alors que 80% des internautes américains s’inquiètent des sociétés qui collectent données.

Malheureusement, 67 % des internautes américains ne connaissent pas les lois sur la confidentialité et la protection des données. Pour répondre à cette préoccupation, 4 Américains sur 5 soutiennent les politiques de protection de la confidentialité sur Internet.

Voici les autres statistiques intéressantes sur la confidentialité sur Internet que nous devrions connaître.

Le choix des éditeurs

  • 72 % pensent que les entreprises suivent la plupart de ce que font les gens en ligne lorsqu’ils utilisent leur téléphone portable.
  • 56% pensent que le gouvernement surveille certaines de leurs activitéscomme à qui ils parlent ou où ils se trouvent.
  • 79% sont concernés comment les entreprises utilisent leurs donnéesalors que 64 % s’inquiètent de la façon dont le gouvernement l’utilise.
  • 72% des internautes américains pensent que le vol d’identité et la fraude sont majeurs problèmes troublants.
  • 86% des utilisateurs vouloir faire plus pour protéger leur vie privée numérique en ligne.
  • Seul 3% des Américains admettent qu’ils comprennent lois sur la confidentialité en ligne.
  • 70% des adultes réclament ce la sécurité des données personnelles est pire qu’avant.
  • 67% des internautes américains admettent ne pas être au courant de la vie privée du pays et lois sur la protection des données.

Combien de violations de données se produisent-elles en un an ?

En 2022, il y a eu 1802 cas de violations de données aux États-Unistouchant 422 millions d’individus.

La plupart des infractions enregistrées en 2022 concernaient les services financiers, soins de santé, et les secteurs manufacturiers. Le compromis impliquait l’exposition des données, la fuite et manquements.

Aux États-Unis, les petites entreprises sont les plus vulnérables aux cyber-attaquesreprésentant 43 % des cas. Les pirates exposent environ 3,8 millions d’enregistrements par an, affectant environ 111,7 millions d’Américains.

La plupart des infractions personnelles impliquant des citoyens américains sont dues à un manque de connaissances numériques et à une insécurité mots de passe et noms d’utilisateur.

Statistiques sur la confidentialité des données

6 Américains sur 10 pensent qu’il n’est possible de vivre notre quotidien qu’avec le gouvernement ou les entreprises qui collectent les données des internautes. En revanche, 80 % des Américains s’inquiètent de la manière dont les entreprises et le gouvernement utilisent ces données.

Voici des statistiques sur la confidentialité des données Internet pour vous guider dans votre utilisation d’Internet.

1. Chaque jour, 1 internaute sur 4 est invité à signer une politique de confidentialité.

(Pew Research)

97% des internautes américains déclarent avoir accepté les termes et conditions de la politique de confidentialité d’une entreprise. Pourtant, relativement peu d’entre eux ont admis lire régulièrement ces rapports sur les politiques.

56 % admettent qu’ils ne comprennent pas le terme “politique de confidentialité” et pensaient que cela signifiait que les entreprises ne partageraient pas leurs données avec des tiers sans autorisation.

2. 79 % des Américains craignent que les entreprises ne portent atteinte à leur vie privée en ligne.

(DataProt)

A LIRE :  Stratégies pour une publicité payante efficace dans les médias pour les entreprises.

79 % des adultes s’inquiètent de la manière dont les entreprises utilisent les données collectées auprès d’elles. Pendant ce temps, 64% s’inquiètent de la manière dont le gouvernement utilisera leurs informations personnelles.

La plupart d’entre eux proviennent de la collecte de données à partir d’applications et de plates-formes utilisées pour la publicité ou le marketing.

3. 81 % des internautes aux États-Unis estiment qu’ils n’ont aucun contrôle sur les données collectées par les entreprises.

(Trimestriel)

Les applications iOS suivent 72,6 % des données des utilisateurs privés, tandis que 45 % des sites Web utilisent une configuration de suivi des cookies. En février 2021, environ 37 % de tous les sites Web utilisaient des cookies non sécurisés.

Les sites Web utilisent des cookies pour rappeler vos visites précédentes et optimiser l’expérience de l’utilisateur comme bon leur semble.

4. 64 % des Américains ont personnellement subi une importante violation de données.

(Varonis)

L’incident a amené une grande partie de la population à perdre confiance dans le gouvernement fédéral et les sites de médias sociaux pour protéger leurs droits à l’information.

76 % des utilisateurs pensent également que les entreprises doivent prendre davantage de mesures pour protéger leurs données en ligne afin de s’assurer qu’elles sont à l’abri des pirates et manquements.

Confidentialité des médias sociaux

Données de profils de médias sociaux causent des problèmes de confidentialité pour la plupart des utilisateurs, de sorte que les internautes ont tendance à définir leurs profils de médias sociaux sur privés. Cependant, des violations de données provenant de sites Web tels que Facebook peuvent toujours se produire en raison de failles dans les systèmes.

Jetons un coup d’œil aux statistiques de confidentialité sur Internet des utilisateurs de médias sociaux :

5. 57% des daters en ligne aux États-Unis sont préoccupés par la collecte de données.

(Aperçus des rencontres mondiales)

Alors qu’environ 30 % des adultes américains admettent utiliser une application ou un site de rencontres, environ 57 % déclarent être préoccupés par la quantité de données collectées à leur sujet. La collecte de données implique des dateurs plus âgés par rapport à leurs homologues plus jeunes.

6. Il y a eu 900 000 fraudes sur les réseaux sociaux en 2021, entraînant une perte d’environ 770 millions de dollars.

(FTC)

Au moins 1 personne sur 4 a déclaré avoir perdu de l’argent à cause d’une fraude en 2021, et cela a été provoqué soit par une publicité sur les réseaux sociaux, soit par une publication, soit par un message. Aux États-Unis, environ 14,4 millions vol d’identité et des victimes de fraude ont été signalées en 2018.

7. 21 % des utilisateurs de messagerie et de médias sociaux ont subi au moins une cyberattaque.

(DataProt)

6% de ceux qui ont vécu cyber-attaques disent que l’incident a porté atteinte à leur réputation. Cyber-attaques peut entraîner le vol de données sensibles telles que des dossiers médicaux et d’autres informations.

Cela peut également entraîner la paralysie des systèmes, des pannes de courant, des problèmes de téléphone et réseaux informatiquesou même des violations de données nationales.

(Accès Internet Privé)

A LIRE :  Combien d'entreprises utilisent AWS ? [AWS Usage Statistics 2023]

Bien qu’ils soient plus présents sur les réseaux sociaux, les adolescents et les jeunes adultes sont moins prudents quant à la divulgation de leurs informations personnelles sur les réseaux sociaux que les internautes adultes.

9. 44% des personnes ont subi une forme de harcèlement sur Internet.

(Security.org)

Environ 850 000 cyberharcèlement ou Harcèlement sur internet victimes chaque année aux États-Unis, et 78% d’entre eux connaissent leurs harceleurs. 47 % des victimes signalent habituellement une détresse émotionnelle, 38 % éprouvent de l’anxiété et 19 % développent une dépression.

Confidentialité des données des consommateurs

Internet regorge d’utilisateurs de médias sociaux et de consommateurs en ligne – la plupart ne savent pas que leurs informations sont partagées lors de transactions en ligne.

Découvrez les statistiques sur la confidentialité des données des consommateurs et leur impact sur les internautes.

10. Environ 52 % des adultes américains admettent qu’ils refusent d’utiliser un produit ou un service en raison de la quantité d’informations personnelles collectées auprès d’eux.

(Pew Research)

5 Américains sur 10 ont décidé de ne pas utiliser un produit ou un service en raison de problèmes de confidentialité des données. Dans le même temps, 76 % des consommateurs préfèrent éviter d’acheter auprès d’une entreprise à laquelle ils ne font pas confiance pour leurs données.

Alors que 37% des consommateurs admettent changer d’entreprise ou de fournisseur pour mieux protéger leur vie privée, une augmentation de 3% par rapport à il y a deux ans.

11. 63% des internautes pensent que la plupart des entreprises ne sont pas transparentes sur la manière dont elles utilisent leurs données.

(Trimestriel)

Les entreprises peuvent avoir jusqu’à 4 % d’augmentation de leurs revenus, ce qui se traduit par des milliards de dollars pour les multinationales. En raison de problèmes de confidentialité, 48 % des clients ont cessé de magasiner auprès d’une entreprise.

60% des internautes se disent prêts à dépenser plus dans une entreprise qui traiterait leurs données de manière responsable.

(Pew Research)

Alors que la question de la confidentialité des données devient une préoccupation majeure parmi les Américains, 4 électeurs américains sur 5 soutiennent la promulgation de la loi américaine sur la protection et la confidentialité des données.

Ses dispositions incluent, entre autres, l’interdiction de la vente de données à des tiers sans le consentement de l’utilisateur et l’obligation pour les entreprises de minimiser le type de données des utilisateurs qu’elles collectent.

Conclusion

Au milieu des violations de données alarmantes, du vol d’identité, du suivi des annonces et de la localisation et des cas de cybercriminalité, la plupart des Américains sont préoccupés et déçus de la façon dont les entreprises et les gouvernements traitent les données collectées auprès d’eux.

Une majorité écrasante d’internautes américains estiment également que le gouvernement doit prendre davantage de mesures pour protéger leurs informations personnelles et soutenir l’adoption d’une législation qui protégerait leur droit à la vie privée.